Les grossesses en Milieu Scolaire, Parlons-en.

Dernière mise à jour : févr. 28

Un mal silencieux qui engendre beaucoup d’amertume et plombe la réussite scolaire des filles.


Un grand obstacle quant à la participation de la femme à la gouvernance ou au développement de son pays.


Selon un rapport de l’OMS publié en 2012 près de 16 millions d’adolescentes âgées de 15 à 19 ans accouchent chaque année dans le monde. Ce qui représente 11% des naissances à l’échelle mondiale. Les causes d'un tel mal sont multiples et multiformes et les conséquences désastreuses.


Je m’intéresserai ici aux conséquences car « Mieux vaut prévenir que guérir » dit-on.

Les conséquences sont classifiées selon qu'il suit :


1. Sur le plan sanitaire

Un risque de stérilité lié à l’interruption volontaire et clandestine de la grossesse ;
- Des troubles ou maladies obstétricaux tels que la fistule obstétricale ;
- La mort suite aux complications de la grossesse et de l’accouchement (05 enquêtés ont affirmé avoir connu une victime de cette conséquence).

2. Sur le plan psychosocial :

- Risque d’abandon du bébé ;
- Perte d’estime de soi ;
- Rejet par familles et la communauté en considération de coutumes rétrogrades encore prégnantes dans certaines cultures ;
- Destruction des projets de vie et perte de repères ;

3. Sur le plan scolaire

- Baisse ou absence de rendement.
- Abandon des études chez la majeure partie des filles surtout celles qui n'ont aucun soutien pour la garde de l'enfant.

C'est un phénomène face auquel il convient de se mobiliser et de sensibiliser.


A votre avis chers lecteurs, quelles sont les actions à mener pour éradiquer ce phénomène ?

4 vues0 commentaire