Ma première patronne, Maître Reine Alapini Gansou

Madame, Reine Alapini-Gansou, est Avocate au barreau du bénin.




Elle est élue juge à la Cour pénale internationale le 5 décembre 2017 lors de la seizième session de l'Assemblée des États parties au siège de l'ONU. Elle prend ses fonctions le 11 mars 2018, pour un mandat de 9 ans. C'est la première femme béninoise élue à cette fonction. Avant son élection à la CPI, Maître Reine Alapini Gansou a été membre de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples. Elle a fait son intégration dans l’institution en 2005. Membre de la Cour permanente d’arbitrage des Nations-Unies en 2011, elle est également Lauréate du prix des droits de l’Hommes du cinquantenaire des indépendances africaines en 2010.

Entre mai et juin 2011 elle est membre de la Commission internationale d'enquête des Nations Unies sur les violences postélectorales en Côte d’Ivoire. Elle y dénonce notamment les violences faites aux femmes. Elle est ensuite membre de la Commission d'enquête des Nations-Unies sur le Burundi.

En 2001 elle travaille pour le projet "Justice pour tous au Rwanda", porté par l'association Avocats sans Frontières. Entre 2005 et 2009, puis entre 2012 et 2017, elle exerce la fonction de Rapporteuse spéciale sur les défenseurs des droits de l'homme à la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des peuples, commission qu’elle présida de 2009 à 2011.

Comme vous pouvez le constater, Madame Reine Alapini Gansou est une femme battante, très forte et qui crois en elle ainsi qu’en ses convictions. Elle libère d’énergie positive et en dissimule autour d’elle.

C’est elle qui m’accueilla dans son cabinet en 2005 juste après ma Maîtrise en Droit. Plus qu’une cheffe, elle était aussi comme ma mère. J’ai beaucoup appris d’elle. L’endurance, la détermination à réussir malgré les coups de la vie, l’amour du travail bien fait, la passion de servir les autres, l’ambition d’être une meilleure version de soi-même demain.

Merci de m’avoir aidé à sortir de ma timidité et m’avoir poussé à prendre un bel envol. Toute ma gratitude et mon admiration à cette femme qui mérite respect.
0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout